C'est le grand silence par ici alors pour compenser, aujourd'hui il risque d'y avoir plein de mots, parce que parfois ça déborde un peu ...

En ce moment je me sens frustrée, très ... parce que mes derniers projets coutures m'ont apporté beaucoup de satisfaction : je sais mieux ce que je veux, ce qui me va, et j'anticipe dès la coupe du patron sur les modifs dont il va y avoir besoin (si mon buste pouvais faire la même taille que mon .... disons bas, ça serait bien !) en prenant le temps de prendre quelques mesures, de faire quelques vérifications pour limiter un peu le boulot en terme d'ajustement (toujours une étape frustrante pour moi). Au bout du compte les projets tricots et couture de ces derniers temps m'ont demandés plus de calculs, de préparation, de réflexion mais je les aime et les porte beaucoup donc j'estime que ça vaut le coup...

seulement ...

seulement maintenant j'ai envie de coudre, le matin, l'après midi, mais j'ai du mal à trouver du temps d'autant que chez moi la couture c'est dans le salon, salon que je partage avec mon collocataire donc pas question de tout laisser en plan...

Alors en ce moment je rumine, j'admire celles qui semble tout concilier parfaitement, les mères de 3 enfants qui cousent et tricotent à la chaine en cuisinant de délicieux plats, j'admire tout autant celles qui prennent de grandes décisions pour mettre de l'harmonie entre envie et vie ... 

Et moi ... et bien moi j'essaye de tout concilier, sans enfants, pourtant, et je cours après le temps ... le temps de chacune des injonctions que je m'impose : faire du sport, lire des livres pour le boulot, lire des bouquins pour moi, cuisiner chaque jour, ne pas laisser l'appart se transformer en taudis, arroser les fleurs, courrir par monts et par vaux pour voir les gens que j'aime, coudre, tricoter, faire des bijoux ... 

je ne suis pas de la catégorie des raisonnables, des "une chose après l'autre" non, je suis de la race des boulémiques de projets, des bordéliques, des accumulatrices, de celle qui ont assez de tissus et de laine dans les placard pour une vie de créations et qui continue à courrir les brocantes le week end ... De celle qui ont des panières à en cours qui débordent, de projets avortés, de projets en attente de modif, de fringues emmaus en attente de "refashioning". Bref des projets à ne savoir qu'en faire, je ne fait même plus de to do list, il faudrait un rouleau de calculatrice de plusieurs mètres... Et parfois ce qui motive, ce qui anime ma vie finit par me peser...

Alors ce week end je vais m'évader, peut être croiser certaines d'entre vous, et aller là bas

blogbanner

souffler, relacher la pression, laisser ma to do list à la maison, marcher pied nu dans l'herbe (et peut être dans le Célé) et tricoter une nouvelle improvisation ...

 

Pour celle que je ne connais pas encore et celles que je reverrai avec plaisir je serai une bonne partie du dimanche après midi sur le stand d'in the loop

 

PS: rassurez vous, tout va bien, les périodes de ras le bol sont courantes chez moi, et j'ai quand même fini quelques (jolies) choses à vous montrer dans les semaines à venir !